samedi 5 février 2011

Petite lumière, guide moi dans la vallée!



C'est fou ce qu'on peut faire avec des simples petites tiges de bois de peuplier destinées à créer une flamme par friction avec son extrémité enduite de produit chimique inflammable (merci wikipédia). François Pignon m'avait déjà largement convaincu avec ses magnifiques constructions dans “Le diner de con“, mais je ne fut pas au bout de mes surprises en voyant les photos de Chema Madoz ci-dessus, ou celles de Caleb Charland ci-dessous : 


Mais Caleb Charland ne s'arrête pas là, il fait pleins d'autres trucs avec des briquets, des bougies...






En fait, je dois bien avouer que ce post n'est qu'une manière détournée de prouver à mon pote Wen que je ne suis pas aussi ignare que je ne puisse le paraître, et que le light painting, et ben je connais, et même que je connaissais déjà alors qu'il était pas encore né... Un jour, quand il sera riche et célèbre et que mon blog comptera 3459 membres accros, je ferai un post sur son travail avec biographie, inspirations, citations et tout le tsoin-tsoin. En attendant, je laisse un lien car je suis une fille polie mais surtout parce que j'aime beaucoup ce qu'il fait, et qu'en plus, c'est mon pote, et ça... ça me rend fière! Allez, juste une image pour mettre l'eau à la bouche... 



2 commentaires:

  1. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  2. Chouette ton blog.
    merci Angélique Vuillet :)

    RépondreSupprimer